Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

75 ans après, la rafle du Vél' d'Hiv' reste hautement polémique

16 juillet 2017 06:24
33 0
75 ans après, la rafle du Vél' d'Hiv' reste hautement polémique

La date fait figure de symbole de la déportation des Juifs sous l'Occupation. Encore aujourd'hui, la rafle du Vél' d'Hiv', longtemps taboue, fait l'objet de polémiques récurrentes. La dernière en date remonte à quelques mois seulement, durant la campagne présidentielle. À deux semaines du premier tour, Marine Le Pen jugeait que la France n'était pas responsable du Vél' d'Hiv', provoquant un tollé. La présidente du FN s'inscrivait, selon elle, dans la lignée «des gaullistes historiques», invoquant «François Mitterrand ou, plus récemment, Henri Guaino, Jean-Pierre Chevènement ou Nicolas Dupont-Aignan», face à Jacques Chirac, suivi par Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Dans la lignée de ses trois prédécesseurs, Emmanuel Macron commémore ce dimanche en présence du premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, les 75 ans de la rafle. Les 16 et 17 juillet 1942, 13.152 Juifs, dont 4115 enfants, furent arrêtés à Paris et en banlieue par des fonctionnaires français s...

Lire aussi: «J’espère que mon fils se souviendra de ce jour-là»

En savoir plus

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0