Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

«J'ai voulu devenir une autre et je ne regrette pas»

28 août 2017 10:32
233 0
«J'ai voulu devenir une autre et je ne regrette pas»

Mireille Darc n'aime pas se souvenir de Mireille Aigroz. L'une a l'air heureux, l'autre ne l'était pas; l'une sait jouer à merveille de sa blondeur et de sa minceur, l'autre était brune, beaucoup moins jolie et plutôt «grande bringue» que «grande sauterelle». La brune était née près de Toulon, d'un père horticulteur d'origine savoyarde (la blonde en a gardé la main verte), auprès de deux frères aînés assez indifférents, dans un univers qu'elle juge tout de suite sans avenir. Elle, qui rêve de «faire quelque chose», s'essaye d'abord à la danse, y renonce pour raison de santé et ne voit plus qu'une seule échappatoire: le théâtre. Prix d'excellence en fin d'année, elle se fixe aussitôt un but: Paris. C'est ainsi que commença la vraie vie de Mireille Darc, un 21 août 1959.

Alors Mireille Aigroz saute le pas: elle devient blonde «parce que ça me rendait gaie, alors qu'être brune me déprimait», et change de nom: «J'ai regardé le calendrier aux alentours de mon anniversaire, le 15 mai. J'ai trouvé d'Arc, il m'a semblé que ça sonnait bien, et qu'on s'en souviendrait...» L...

Lire aussi: «Le diable était assis à notre table»

En savoir plus

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0