Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Le juge Lambert rongé par le remord

20 juillet 2017 05:13
134 0
Le juge Lambert rongé par le remord

Il ne s’est pas suicidé, il a assassiné le “petit juge”. » C’est un ami qui parle, les yeux pleins de larmes. Depuis trente-trois ans, deux personnes cohabitaient en Jean-Michel Lambert : le père de famille, notable de province, marathonien et auteur de polars, et le magistrat décrié de l’affaire Grégory, instructeur peu consciencieux d’une enquête criminelle hors normes. Le premier n’a pas effacé le second ; jamais Jean-Michel n’a pu faire oublier Lambert, ses costumes pied-de-poule et ses nombreuses erreurs de procédure. Il a 32 ans quand sa vie prend un tournant sur les routes sinueuses des Vosges, plongé en immersion dans l’intimité d’une famille qui se hait jusqu’à tuer un enfant. Le voilà marqué au fer rouge de cette sombre vallée, trempée jusqu’aux os par la Vologne, où seuls les flashs des journalistes semblent l’avoir éclairé. Le reste de son existence le ramènera toujours sur ces verts pâturages où volent des corbeaux, entre Lépanges et Docelles, Aumontzey et Granges.

« Un département tranquille, où il ne se passe rien », lui promet le président de la cour d’appel de Nancy. C’est pourtant ici que, aux côtés des Laroche, Villemin, Jacob et Bolle, Lambert devient le personnage d’un récit sordide, aux nombreux rebondissements. Le juge est petit dans cette histoire, ...

En savoir plus

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0