Édouard Philippe, bientôt chef de majorité sans étiquette

9 octobre 2017 08:06

30 19

Depuis la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, la droite se voit gênée par une poignée de cailloux dans la chaussure: un certain nombre de responsables modérés ont tourné casaque et soutiennent la majorité présidentielle, sous l'appellation, officielle ou non, «les Constructifs». LR espère solder ce problème ce mercredi en déclarant l'exclusion des transfuges, parmi lesquelles le ministre de Gérald Darmanin, le secrétaire d'État Sébastien Lecornu, mais surtout le premier ministre Edouard Philippe. L'ancien juppéiste, qui entend bien faire durer le supplice jusqu'à la dernière seconde, devrait être remercié. Et pas question pour l'instant de rejoindre la République en marche d'Emmanuel Macron. Le premier ministre devrait se retrouver dans une situation incongrue: premier ministre et donc chef de majorité sans étiquette. «J'aurai un engagement politique, il vaut largement l'étiquette partisane!», balaye-t-il ce lundi, invité sur Europe 1.

«Je n'ai jamais été très fan des ultimatums. Je n'ai pas de commentaires à faire sur le fonctionnement des organisations partisanes», assène encore le chef du gouvernement, qui explique n'avoir pas répondu à la demande de «clarification» formulée par les dirigeants LR cette semaine. S'il est écarté,...

Lire aussi: Sécurité sociale. Les pistes d'Agnès Buzyn

En savoir plus

Pour la page de catégorie

Loading...