Alger donne son feu vert pour l'exhumation des moines assassinés

28 novembre 2013 19:06

21 0

Alger donne son feu vert pour l'exhumation des moines assassinés

Une lueur d'espoir. Dix-huit ans après l'assassinat des sept moines de Tibéhirine, enlevés dans leur monastère dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, les autorités algériennes ont donné leur feu vert pour l'exhumation des têtes des religieux français de l'ordre de Citeaux retrouvées deux mois plus tard sur une route de montagne. Selon nos informations, le juge antiterroriste Marc Trévidic, qui s'est rendu à Alger de lundi à mercredi dernier, a obtenu l'assurance de ses homologues locaux se pouvoir mener, avec l'assistance d'une équipe de techniciens français, à l'autopsie des crânes afin de déterminer les circonstances dans lesquelles ont été perpétrés les crimes barbares. Un médecin légiste, un anthropologue, un expert en empreintes génétiques, un radiologue ainsi qu'un photographe de l'identité judiciaire devraient participer à cette mission. D'un commun accord, les travaux d'expertise médico-légale seront effectués en présence d'enquêteurs et de scientifiques algériens.

Dans l'entourage du magistrat, on se félicite du «très bon accueil» qui lui a été réservé et de «l'esprit constructif» qui pourrait permettre de faire le jour à ce qui est convenu d'appeler une véritable affaire d'État.

En savoir plus

Pour la page de catégorie

Loading...