Des Trans porteuses

5 décembre 2013 15:50

31 0

Des Trans porteuses

Appelons ça un profond attachement et la reconnaissance d’un flair têtu largement étanche aux modes. Chaque année, début décembre, on retourne se geler aux Transmusicales de Rennes avec la certitude d’y gagner du temps sur les mois qui vont suivre. En cinq soirs - d’aujourd’hui à dimanche -, le curieux armé de bonnes chaussures peut y voir pas mal d’artistes qui feront l’actualité future. Et cela fait trente-cinq ans que ce petit jeu en vaut la chandelle, avec une remarquable stabilité à peine chahutée par des questions logistiques. Cette année, ce sont les travaux de la petite et cosy salle de la Cité, en plein centre-ville, qui empêchent le festival de s’y produire mais lui permettront de faire quelques économies nécessaires sur son budget - crise oblige.

Côté musique, on ne s’y économisera toutefois pas, vu la cohorte de comètes typiques des Transmusicales. Au-delà des noms qui agitent le microcosme, la programmation dessinée depuis trois décennies par Jean-Louis Brossard cherche avant tout le bon moment pour donner leur chance à des groupes débutan...

En savoir plus

Pour la page de catégorie

Loading...