Une primaire de l'«alternative»: chiche ?

27 janvier 2015 08:35

2 0

Puisque Jean-Luc Mélenchon parle déjà de «candidature commune» des formations de la gauche radicale et des écologistes, il doit accepter de se convertir au principe de la primaire. Sous peine de paralyser le rassemblement rouge et vert qui s'esquisse.

Syriza en Grèce, «l’alternative» en France? On en est loin. Jean-Luc Mélenchon a beau réclamer «vite» un «effet domino»de ce côté-ci du continent, l'«autre gauche» française, comme il l’appelle, est un vaste chantier. Fort de ses 11% obtenus en 2012, le Front de gauche aurait pu constituer un noyau ...

Lire aussi: Omar Sy assume son côté « con con »

En savoir plus

Pour la page de catégorie

Loading...