Zabou Breitman réveille Feydeau

7 décembre 2013 16:29

34 0

Zabou Breitman réveille Feydeau

Au fond, Feydeau est bien plus tragique que tous nos tragiques. Avec lui, la médiocrité humaine est abyssale et sans recours ; seulement sauvée par le rire. C’est ainsi, en tout cas, que le montre Zabou Breitman, qui inscrit la pièce dans un étonnant décor en trompe-l’œil, un des derniers qu’ait signé le grand scénographe Jean-Marc Stehlé avant de disparaître, le 9 août. Il a d’ailleurs été applaudi, ce décor – chose rarissime au théâtre –, au lever de rideau.

Ce que l’on découvre sur la scène, c’est la façade du théâtre dans lequel on est assis, en un effet miroir évident. Nous voilà prévenus, nous qui pourrions croire que ces histoires de coucheries appartiennent à cette IIIe République futile et décadente – même si certaines affaires récentes et retent...

En savoir plus

Pour la page de catégorie

Loading...